francais / deutsch

Freitag 28.11.2008 17:00–01:00 (D)
Samedi 29.11.2008 17:00–01:00 (F)
Grand Auditorium

«Symposion»
Ein Rausch für alle Sinne
(Une griserie pour tous les sens)

Klangforum Wien
Baldur Brönnimann Leitung

Markus Deuter Obœ, Englischhorn solo
Lorelei Dowling Fagott solo
Björn Wilker Schlagwerk solo

Eva Furrer Flöten
Bernhard Zachhuber Klarinetten
Christoph Walder Horn
Sophie Schafleitner Violine
Gunde Jäch-Micko Violine
Dimitrios Polisoidis Viola
Benedikt Leitner Violoncello
Krassimir Sterev Akkordeon
Marino Formenti Klavier

Florian Bogner Klangregie

Michael Scheidl Inszenierung
Nora Scheidl Raum

Hanspeter Kyburz: Danse aveugle

György Kurtág: In Nomine – all’ongherese
Enno Poppe: Trauben

György Kurtág: Pilinszky János
Dieter Mack: Trio IV
György Kurtág: einen Augenblick lang

Plateau campagnard (jambon fumé et jambon cuit, pâté au Riesling, gelée de porcelet, ficelle fumée, fromage aux orties)

Salvatore Sciarrino: Il silenzio degli oracoli
Beat Furrer: spur

Filet de truite pochée sur un nid de légumes et mousseux au Riesling

Saed Haddad: Le Contredésir
Olga Neuwirth: In Nacht und Eis

Quenelles de sarrasin, carré de porcelet croustillant et fèves de marais

Fausto Romitelli: Domeniche alla periferia dell’impero. Prima domenica
Gérard Grisey: Talea
Fausto Romitelli: Domeniche alla periferia dell’impero. Seconda domenica: omaggio à Gérard Grisey

Salade frisée aux lardons, raisins, noix de Grenoble et croquettes au fromage

Pierre Boulez: Dérive
Iannis Xenakis: Psappha

Pot-au-feu de bœuf et légumes

Peter Ablinger: Membrane, Regen

Tranches de baguette variées au Roquefort, Bleu d’Auvergne et Stilton Gaufrettes, sablés et gâteau à la broche (Bâmkuch)

Terry Riley: In C

La musique et le vin soigneusement associés en une «griserie de tous les sens» – le spectaculaire «Symposion» du Klangforum Wien dont la première a eu lieu l’année 2001 à Vienne, puis au festival de Salzbourg, à la Biennale de Venise, dans le Tyrol du Sud et en Hongrie a fait fureur. Alors que l’hebdomadaire viennois Falter enthousiaste écrivait: «On ne devrait plus écouter de la nouvelle musique autrement», le Salzburger Nachrichten s’étonnait: «Il est rare de rencontrer le public d’une salle de concert qui écoute de nouvelles sonorités avec autant d’attention et de discipline.» L’effet de ‹débouchage auditif› du «Symposion» n’est surprenant que si on pense à l’association musique-boissons de bruyants bar à skis ou d’une banale party et non à l’exemple de la tradition des banquets grecs de Platon, Socrate, Alcibiade, Aristophane et de leurs amis qui lors de «gracieuses griseries» dissertaient sur les vérités de la vie et de l’amour. Le déroulement du «Symposion» en huit heures correspond aux différents stades imaginaires d’une possible griserie: les compositions choisies (à apprécier en position couchée ou assise) et leurs vins correspondants (comme les repas inclus dans le prix d’entrée) servis lors des sept pauses, modifient de plus en plus la perception – de la légère euphorie à l’enivrement. Le Klangforum Wien nous garantit que la musique – et non seulement le vin – seront d’excellente qualité, ainsi que l’a déjà expliqué le médecin Eryximachos dans Le Banquet de Platon: «Lorsqu’il s’agit de mettre le rythme et l’harmonie en rapport avec les hommes, soit en inventant, ce qui s’appelle composition musicale, soit en se servant à propos des airs et des mesures déjà inventés, ce qui s’appelle interprétation, il faut alors une grande attention et un artiste habile.»

75 € (60 € avec passe-partout rainy days) Dégustation de 14 vins et menu campagnard (6 plats) inclus
(À partir de 16 ans)

Aller-et-retour conseillé avec Emile Event Bus Service: desserte (départ et retour) dans tout Luxembourg 15 €/personne (adresses à l’étranger sur demande). Inscription au plus tard le 25.11.2008 sur www.emile.lu.

Informations détaillées et tickets

Scène de symposion, Vulci, ~480 av. J.-C. / Staatliche Antikensammlungen München