francais / deutsch

Dimanche 30.11.2008 16:00
Espace Découverte

«Daruma 2»
Voyage sensoriel et pluriel

Thierry Devaux dispositif scénique, scénographie
Loris Binot écriture musicale, cadre de piano, traitement, sampleur
Gabriel Fabing violoncelle, clariflute, sampleur, thérémin, divers objets
Michel Deltruc batterie, percussion
Joseph Ramacci trompettes, petits accessoires
Yuko Kominami danse
Valéry Plancke L’homme en noir
François Cacic technicien du son
Guillaume Lorchat, Christophe Constantin régie lumière, construction du dispositif

Une production AMI. Coproduction: Centre Culturel André Malraux de Vandœuvre, Théâtre du Jarnisy

Le compositeur, musicien-improvisateur et pianiste-jazz Loris Binot et le peintre et sculpteur Thierry Devaux réinventent le concert avec «Daruma 2»: les musiciens, le public et la musique mis en mouvement, se déplacent au gré des constellations. Un pianiste, un violoncelliste, un percussionniste et un trompettiste installés dans sept mobiles sonores roulent dans l’espace, déplacés par «l’homme en noir» Valéry Plancke. La dansante Yuko Kominami; une régie-son planante et un public explorent la salle dans ses multiples recoins. Un voyage sensoriel et pluriel pour les musiciens et les auditeurs.

Informations détaillées et tickets

Daruma (Yuko Kominami) / photo: Stéphane Mohamed

Dimanche 30.11.2008 17:00
Grand Auditorium (scène)

«Almost sleeping»
Allusion à une œuvre baroque

Ensemble Noise Watchers Unlimited
Arthur Stammet voix
Marcel Lallemang clarinette
Michel Deltruc batterie, percussion
Joseph Ramacci trompettes, petits accessoires
Yuko Kominami danse
Valéry Plancke L’homme en noir
Katarzyna Goller-Bialczyk violon
Marc Meyers trombone
Béatrice Rauchs piano
Paul Mootz percussion
Laurent Willkomm sonorisation

Claude Lenners: Sandbuch für Klavier solo (2008, création / Uraufführung)
Claude Lenners: Laokoon für Zugposaune solo (2008, création / Uraufführung)
Alban Berg: «Schlafen, schlafen» Vier Lieder op. 2/1 für Singstimme und Klavier (1908–1909/1920)
Claude Lenners: 7th dream für Klarinette, Violine, Klavier und Schlagzeug (1997)

C’est dans le cadre de la thématique «relax» de la 10e édition du festival de musique nouvelle rainy days que l’ensemble Noise Watchers Unlimited se produira sur scène, afin de faire revivre un moment historique et anecdotique de l’histoire de la musique: il s’agit plus précisément de l’épisode d’insomnie ayant mené le compositeur Johann Sebastian Bach à composer ses célèbres Variations Goldberg.

Informations détaillées et tickets

Johann Sebastian Bach / portrait Elias Gottlob Haussmann 1748

Dimanche 30.11.2008 18:00
Salle de Musique de Chambre

«In gewohnter Umgebung»
Anweisungen für Publikum
(Consignes au public)

ensemble recherche
Jaime González hautbois
Shizuyo Oka clarinette
Martin Fahlenbock flûte
Klaus Steffes-Holländer piano
Christian Dierstein percussion
Åsa Åkerberg violoncelle
Barbara Maurer alto

Carola Bauckholt:
Luftwurzeln für Flöte, Klarinette, Violine und Violoncello (1993)
Anweisungen für Publikum (2008, création / Uraufführung)
langsamer als ich dachte für Violoncello, Percussion und Projektion (1990)
Zopf für Flöte, Obœ und Klarinette (1992/1994)
Geräusche für zwei Spieler (1992)
In gewohnter Umgebung III für Violoncello, Klavier und Video (1994)

Le développement de la perception et l’attention soutenue induits par l’écoute sont les thèmes de prédilection de la compositrice de Cologne Carola Bauckholt. Sa musique – via d’infimes différenciations entre bruit et musique – tisse des liens étroits avec le public; le concert est une mise en situation sonore extrêmement proche de l’auditeur. Lors de ce dernier concert des rainy days 2008, Carola Bauckholt invite le public du festival à endosser un nouveau rôle: dans sa nouvelle pièce Anweisungen für Publikum (instructions au public), les auditeurs deviennent musiciens.

Informations détaillées et tickets

Carola Bauckholt

Dimanche 30.11.2008
entre les concerts
(15:30–16:00, 16:40–17:00, 17:40–18:00, 19:00–20:00)
Salon d’honneur

«Sonosphère»

Noise Watchers Unlimited réalisation
Helgi-Jón Schweizer conception

La frontière entre la perceptiton et l’imagination est mobile. La Sonosphère enrichit les possibilités de création artistique, au sens de l’œuvre d’art totale, de «compositions lumineuses » qui s’apparentent à un film abstrait aux couleurs changeantes. La conception visuelle minimaliste reflète le caractère abstrait de la musique mais influence également la perception de cette dernière: comment écoute-t-on la musique, lorsque l’on est assis dans un espace spécifique aux couleurs changeantes? Les Noise Watchers exploreront les applications rythmiques et visuelles de la machine conçue par le psychologue allemand Helgi-Jón Schweizer. Il vous sera également possible d’associer de courtes pièces musicales à des tracés colorés lors d’un atelier ouvert (28./29. 11.2008). Les résultats des expériences réalisées lors de l’atelier seront présentés le jour de clôture du festival rainy days 2008. Si vous souhaitez élaborer des «compositions lumineuses » avant le festival, contactez Noise Watchers Unlimited, now@pt.lu (jusqu’au 22.11.2008).

15 € (<27: 9 €) pour tous les événements «rainy days» du 30.11.2008 (15:30–20:00)

Sonosphère (Helgi-Jón Schweizer) / photo: Noise Watchers Unlimited