They started to value their time, that’s when the […] world disappeared.

(Morton Feldman)

Qu’est-ce donc que le temps?
Si personne ne m’interroge, je le sais; si je veux répondre à cette demande, je l’ignore.

(Augustin: Confessions)

La durée du désir fait plus que la moitié du bonheur.

(Jules Lefèvre-Deumier)

take your time said to mean that you can spend as much time as you need in doing something, or that you should slow down.

(Cambridge Dictionaries)

The only reason for time is so that everything doesn’t happen at once.

(Albert Einstein)

Le temps dont nous disposons chaque jour est élastique; les passions que nous ressentons le dilatent, celles que nous inspirons le rétrécissent et l’habitude le remplit.

(Marcel Proust: À l’ombre des jeunes fi lles en fl eurs)

take your time

«Le déclin des tapis a commencé quand les gens n’ont plus voulu être assis comme des idiots dix heures par jour [pour les fabriquer], et ont commencé à utiliser des couleurs synthétiques – bref, ils ont commencé à accorder de la valeur à leur temps et c’est à ce moment que le monde des tapis a disparu».
(Morton Feldman)

Collectionneur de vieux tapis d’Anatolie, Morton Feldman ne ressentait pas la découverte du sentiment du temps au 19e siècle comme une amélioration, mais comme une perte. Si nous, femmes et hommes du 21e siècle, y réfl échissons un instant, entre les moments où nous gagnons du temps et ceux où nous ne réussissons qu’à l’économiser, nous ne pouvons, tapis ou pas, que lui donner raison.

Pour partir à la recherche de l’art perdu de la lenteur, il n’y a rien de mieux que la musique: du Deuxiéme Quatuor de Feldman, qui dure six heures, à l’Adagietto de Mahler, de l’étude d’effi cacité pour violoncelle de Ferneyhough à la Louange à l’éternité de Jésus de Messiaen, des hypnotiques Jeux avec douze sons de Hauer aux boucles sans fi n de la musique minimaliste, des chansons d’amour à un adagio-promenade, qu’on découvre à pied.

À ceux qui veulent «prendre leur temps» avant que la période des fêtes ne vienne le leur voler, le festival rainy days 2013 offre pendant quatre jours et quatre nuits un îlot inattendu de calme: huit heures d’‹infi nis› moments musicaux à l’Abbaye de Neumünster pour s’attarder à volonté, «The Arditti String Quartet Marathon» (en coopération avec Slow Food Luxembourg) et un sensuel «Best of» de la musique lente avec l’OPL. Vous n’avez pas le temps? Aux rainy days 2013, vous en (re)trouverez.

Passe-partout bestellen

Jeudi 28.11.2013 20:00
Studio Lucilin (20a, rue de Strasbourg, L-2560 Luxembourg)

«Forever»

Temps + musique = une soirée thématique au studio Lucilin

Strawberry Fields Forever, une étude d'efficacité pour un violoncelliste à la rapidité extrême et l'un des morceaux de musique les plus lents du monde – un concert-concept multicolore au Studio Lucilin.

Pierre Strauch violoncelle
United Instruments of Lucilin
André Pons-Valdès violon
Tomoko Kiba violon
Danielle Hennicot alto
Sophie Deshayes flûte
Marcel Lallemang clarinette
Pascal Meyer piano
Guy Frisch percussions

Benoit Meudic ingénieur son
Sébastien Naves sonorisation

Christoph Herndler: 2 Minuten für Flöte, Klarinette, 2 Violinen, Viola und Percussion (commandePhilharmonie Luxembourg, création)
Mathias Spahlinger: vorschläge. konzepte zur ver(über)flüssigung der funktion des komponisten (extraits)
Bernd Alois Zimmermann: Vier kurze Studien für Violoncello solo
Patricia Alessandrini: Étude N° 1 bis d’après Scarlatti pour piano
Brian Ferneyhough: Time and Motion Study II for singing cellist and live electronics
François Narboni: L’Allante heure pour clarinette et quatuor à cordes
Olivier Messiaen: Quatuor pour la fin du temps. 5. Louange à l’Éternité de Jésus pour violoncelle et piano
Christoph Herndler: 6 Minuten für Cello und Klavier (commande Philharmonie Luxembourg, création)
Alvin Lucier: Nothing is Real (Strawberry Fields Forever) for piano, amplified teapot, tape recorder and miniature sound system
John Cage: One3 = 4’33” (0’0”) + [G clef] for performer amplifying the sound of an auditorium to feedback level

En coopération avec United Instruments of Lucilin

Lucilin

Tickets: 15 € (‹ 27: 9 €)

Réserver en ligne

Vendredi 29.11.2013 11:00–19:00
Cercle Cité Luxembourg, Ratskeller
(Place d’Armes / rue du Curé, L-2012 Luxembourg)

«Time out»

Moments calmes pour flâneurs urbains

Vous avez un moment? Les Noise Watchers vous invitent, avec quelques courts morceaux de musique, en plein cœur de la ville sur leur îlot de tranquillité.

12:00–13:30 & 14:30–16:00
Arundo Trio
Marcel Lallemang, Sébastien Duguet, Romain Gross
clarinettes

Ivan Boumans: Birdwatching… at dusk pour clarinettebasse (création)
Olivier Messiaen: Quatuor pour la fin du temps. 3. Abîme des oiseaux pour clarinette solo
Bruno Mantovani: Blues pour clarinette solo
Philippe Schoeller: Horizon A pour deux clarinettes
TatsianaZelianko: Air of Confluence for clarinet in B and bass clarinet (création)
Philippe Schoeller: Horizons-tal pour deux clarinettes
Edison Denisov: Two Piecesfor three instruments
Vinko Globokar: Discours IV pour 3 clarinettes: 3X, 6Y
Maurizio Spiridigliozzi: pause midi pour 3 clarinettes (Uraufführung)

11:00–12:00 & 13:30–14:30
Noise Watchers Unlimited
Arthur Stammet
sonorisation

Arthur Stammet: Zen (création)
Laurent Willkomm: vincula (création)
Bernard Parmegiani: accident / Harmoniques
Jens Hedman / Erik Mikael Karlsson: Anchorings / Arrows
Justice Olsson: A man is a delicate flame

16:00–19:00
Noise Watchers Unlimited
sonorisation

Musique méditative du Moyen-Âge au 21e siècle

En coopération avec Cercle Cité, Ville de Luxembourg, Noise Watchers Unlimited a.s.b.l.

  • Cercle
  • VDL
  • Noise Watchers

Entrée libre

18:00 Grand Foyer

«À la recherche du temps perdu»

Musique méditative du Moyen-Âge au 21e siècle

Vous découvrirez, à pied, un adagio-promenade, une volée d'oiseaux que seuls les visiteurs patients pourront observer, une indication de vitesse pour piétons, une boucle sans fin, kitsch et hallucinée, en frac et satin rose: ce sont les installations sonores des rainydays 2013 (avec en prime un coup de gong extra-long à l'ouverture).

Grand Foyer
United Instruments of Lucilin
Pierre Strauch violoncelle (invité)
André Pons-Valdès violon
Tomoko Kibaviolon
Danielle Hennicot alto
Sophie Deshayes flûte
Pascal Meyer melodica
Guy Frisch percussions
Serge Kettenmeyer percussions

Catherine Kontz: The Moon Moves Slowly [But It Crosses The Town] for tam-tam and ensemble (commande Philharmonie Luxembourg, création)

Entrée libre

Installations
18:00–23:00
(voir aussi 01.12.)

Grand Foyer
Peter Ablinger: Labyrinth / Warteschlange (commande Philharmonie Luxembourg, création)

Grand Foyer (Niche Foyer / Balcon)
Christoph Herndler: CA 60 MIN

Information & Billetterie
Erwin Stache: Kilo Meter pro Stunde (commande Philharmonie Luxembourg, création de la nouvelleversion)

Espace Découverte
Patricia Alessandrini: Adagio sans quatuor

Salle de Répétition 2
Lynette Wallworth: Still:Waiting2

Salle de Répétition 1
RagnarKjartansson: God

Salon d’honneur
Video lounge

Backstage
18:15 / 18:30 / 19:00 / 19:15

Point de rencontre: Entrée principale
Visite guidée des installations sonores avec Patricia Alessandrini (F) / Guided Tour durch die Klanginstallationen mit Bernhard Günther (D)

Entrée libre

20:00 Salle de Musique de Chambre

«The never-ending story»

Musiqueminimaliste etc.

Relax, zen et swing. Des Road Movies classiques pour les oreilles ainsi que de nouveaux morceaux pour le 70e anniversaire de «l'un des violonistes les plus créatifs et les plus accomplis du monde» (The Sunday Times).

Ernst Kovacic violon
Mathilde Hoursiangou piano
Steve Reich: Violin Phase for violin and tape
Morton Feldman: For Aaron Copland for violin solo
John Cage: Nocturne for Violin and Piano
John Adams: Road Movies for violin and piano
Michael Jarrell: Doublepour violon et piano
Germán Toro-Pérez: Fugaz für Violine und Klavier
Beat Furrer: Lied für Violine
HèctorParra: Vers le blanc pour violon et piano

Backstage
19:30
Salle de Musique de Chambre
«Zeitschleifen» – Ernst Kovacic im Gespräch (D)

Tickets: 15 € (‹ 27: 9 €) forfait journalier pour les concerts du 29.11.2013

Réserver en ligne

21:30 Salle de Musique de Chambre

«Love songs»

Musique du désir – de Wagner au 21e siècle

De lentes chansons d'amour pour se dorloter, danser l'un tout contre l'autre et s'embuer les lunettes d'émotion – ça, dites-vous, vous ne le trouveriez pas dans un festival de musique contemporaine? En êtes-vous sûrs? Eh bien si, vous trouverez tout cela aux rainydays 2013! Offrez-vous du temps, beaucoup de temps…

ensemblerecherche
Melise Mellinger violon
Barbara Maurer alto
Åsa Åkerberg violoncelle
Martin Fahlen bockflûte
Jaime González hautbois
Shizuyo Oka clarinette
Christian Dierstein percussion
Klaus Steffes-Holländer, Jean-Pierre Collot piano

Richard Wagner: Tristan und Isolde
Vorspiel (instr. für Klavier zu 4 Händen von Josef Venantius von Wöss, nachbearbeitet von Jean-Pierre Collot)
Liebestod (instr. für Klavier solo von Franz Liszt)
François Sarhan: scènes d’amour pour 1 à n instruments et fichier son
Carola Bauckholt: Liebeslied
Wolfgang A. Mozart: Adagio fürGlasharmonika KV 617a (arr. Salvatore Sciarrino)
Lucia Ronchetti: Rosso pompeiano. Scherzo for ensemble
Claude Debussy: Prélude à l’après-midi d’un faune (arr. pour flûte et piano par Gustave Samazeuilh)
Hans Abrahamsen: Liebeslied
Enno Poppe: Schweiß
Fabio Nieder: Der SCHUH auf dem WEG zum SATURNIO. Ein Liebesgesang in drei Bildern
Franz Liszt: Orpheus (arr. Pierre Strauch)

Tickets: 15 € (‹ 27: 9 €) forfait journalier pour les concerts du 29.11.2013

Réserver en ligne

23:00 Grand Foyer

«United Instruments of Lucilin»

Catherine Kontz: The Moon Moves Slowly [But It Crosses The Town] for tam-tam and ensemble (2013, commande Philharmonie Luxembourg) – 8–10’

Entrée libre

Samedi 30.11.2013 16:00–24:00
Abbaye de Neumünster & Église Saint-Jean (Stadtgrund)
(28, rue Münster L-2160 Luxembourg)

«Verweile doch, du bist so schön»

Sept moments hors temps qui durent autant qu’on veut

Sept expériences auditives dans lesquelles le temps s'arrête – d'un Song sans fin au bouddhisme zen. Un motet de la Renaissance qui se développe pendant huit heures. Le Deuxième Quatuor à cordes de Morton Feldman qui dure six heures. Et la liberté d'écouter chaque événement sonore aussi longtemps que vous le voulez. (Évidemment, nous avons prévu de quoi vous asseoir et vous allonger confortablement…)

Salle Robert Krieps, 16:15–18:00 & 21:45–23:30
Steffen Schleiermacher piano
Josef Matthias Hauer: Melodien für wohltemperiertes Instrument für Klavier, Celesta oder Harmonium (création)
Josef Matthias Hauer: Zwölftonspiele

Salle Robert Krieps, 18:15–21:30
Nicolas Hodges piano, celesta
Matteo Cesari flûte
Morton Feldman: For Christian Wolff for flute and piano/celesta

Salle José Ensch, 16:30–22:30

«String Quartet(s)»

Georges Lentz: String Quartet(s) (création de la version octophonique, commande Philharmonie Luxembourg))
Coopération avec Noise Watchers Unlimited a.s.b.l.

Église Saint-Jean (Stadtgrund), 16:00–24:00

«Spem in Alium»

Terry Wey contre-ténor, ténor
Ulfried Staber baryton, basse
Tore Tom Denys direction de l'enregistrement
Markus Wallner sonorisation
Thomas Tallis: Spem in alium
En coopération avec les Théâtres de la Ville de Luxembourg

Salle Edmond Dune, 17:00–22:15
Minguet Quartett
Ulrich Isfort violon
Annette Reisinger violon
Aroa Sorin alto
Matthias Diener violoncelle
Morton Feldman: String Quartet N° 2

Cloître Lucien Wercollier, 16:00–22:00

«Zen Hoyo»

Liturgie des Zen-Buddhismus
Coopération avec Noise Watchers Unlimited a.s.b.l.

Chapelle, 16:00–24:00

«Song»

Ragnar Kjartansson: Song

Brasserie, ab 16:00
Backstage

«Suggestions du chef»

Conseils pour un après-midi tranquille à l’Abbaye de Neumünster
Avec / Mit Fränk Feitler, Claude Frisoni & Stephan Gehmacher (L / F / D)

En coopération avec le Centre Culturel de Rencontre Abbaye de Neumünster,
les Théâtres de la Ville de Luxembourg et Noise Watchers Unlimited a.s.b.l.

  • ThéâtresVdL, Abbaye de Neumünster

Tickets: 20 € (< 27: 12 €)

Réserver en ligne

Dimanche 01.12.2013 11:00–23:00
Installations
(voir 29.11.)

Grand Foyer
Peter Ablinger: Labyrinth / Warteschlange (commande Philharmonie Luxembourg, création)

Grand Foyer (Niche Foyer / Balcon)
Christoph Herndler: CA 60 MIN

Information & Billetterie
Erwin Stache: Kilo Meter pro Stunde (commandePhilharmonie Luxembourg, création de la nouvelleversion)

Espace Découverte
Patricia Alessandrini: Adagio sans quatuor

Salle de Répétition 2
Lynette Wallworth: Still:Waiting2

Salle de Répétition 1
Ragnar Kjartansson: God

Salon d’honneur
Video lounge

Entrée libre

Dimanche 01.12.2013 12:00–18:30
Salle de Musique de Chambre

«The Arditti String Quartet Marathon»

Du circuit court au circuit long (avec pauses énergétiques)

Quatre heures d'une musique spectaculaire par l'un des meilleurs quatuors à cordes au monde. Cinq pièces très courtes et cinq autres très longues. Et quatre pauses énergétiques au cours desquelles Slow Food Luxembourg montre avec des produits locaux pourquoi il est toujours mieux, même en matière culinaire, de prendre son temps.

Arditti Quartet
Irvine Arditti violon
Ashot Sarkissjan violon
Ralf Ehlers alto
Lucas Fels violoncelle

12:00
Anton Webern: Sechs Bagatellen für Streichquartett op. 9
Luigi Nono: Fragmente – Stille, An Diotima per quartetto d’archi

Velouté de potiron, pain

13:00
Claude Lenners: unit4 for string quartet (commande Philharmonie Luxembourg, création)
Giacinto Scelsi: String Quartet N° 2

Bœuf-carottes, gratin de pommes de terre

14:45
James Saunders: interspersed sometimes with weeds and brambles (commande Philharmonie Luxembourg, création)
Klaus Lang: seven views of white. (commande Philharmonie Luxembourg, création)

Assiette de fromage, salade

16:00
György Kurtág: Aus der Ferne V
Terry Jennings: String Quartet

Gâteau aux pommes, compote et crème Chantilly

17:00
Brian Ferneyhough: Adagissimo for string quartet
Morton Feldman: String Quartet N° 1

En coopération avec Slow Food Luxembourg

  • Slow Food

Tickets: 45 € (‹27 Jahre: 27 €)

Réserver en ligne

Menu Slow Food avec des produits régionaux inclus
Inscription au plus tard le 22.11.2013

Dimanche 01.12.2013 20:00
Grand Auditorium

«Best Of Slow»

Éloge de la lenteur

Pour clore ce festival, l'OPL vous entraîne dans les hautes sphères de l'art de la lenteur – avec l'Adagietto de Mahler, le Concerto pour violon de Berg et un florilège des plus beaux ‹mouvements lents› jamais écrits pour l'orchestre. Tantôt tristes, et tantôt… irrésistibles (nous vous offrons les mouchoirs).

Orchestre Philharmonique du Luxembourg
Emilio Pomàrico direction
Ernst Kovacic violon

GiacintoScelsi: Quattropezzi su una nota sola
Henri Dutilleux: Sur le même accord. Nocturne for Violin and Orchestra
Gustav Mahler: Symphonie N° 5: Adagietto
Witold Lutoslawski: Musique funèbre – à la mémoire de Béla Bartók
Alban Berg: Violinkonzert

Tickets: 10 / 15 / 25 € (‹27 ans: 6 / 9 / 15 €)

Réserver en ligne