rainy days

Festival de musiques nouvelles
Philharmonie Luxembourg

06.–19.11.2017

How does it feel?

Information & Billetterie (+352) 26 32 26 32 Philharmonie Luxembourg
1, Place de l´Europe
L-1499 Luxembourg

Contact presse:
press@philharmonie.lu

Passe-partout 50 € (<27 Jahre: 30 €) Le passe-partout donne accès
à tous les événements du festival
sauf au workshop
«Musical Playground»
pour les enfants (18. & 19.11).

commander

rainy days 2017

rainy days se laisse guider par ses émotions et vous invite à faire de même en posant la question cruciale: how does it feel?

Pendant des décennies, on a demandé à la nouvelle musique si elle évitait les émotions. Mais en 2017, rainy days explore les paysages émotionnels de la musique contemporaine pour faire ressentir le contraire. À travers des concerts, des installations, des performances, des conversations et une conférence, le festival dévoile les nombreuses façons qu’a la musique aujourd’hui d’exprimer, d’évoquer, de transformer, d’exploiter ou d’éviter l’émotion pour toucher, affecter, émouvoir ou vous tenir à distance. Un opéra pour votre corps. Le pouvoir de la voix. Une preuve d’amour d’un compositeur à ses musiciens. Des sons dont la disparition progressive les rend plus touchants. Des quatuors à cordes à haute tension. Une chasse au trésor acoustique pour enfants. La Philharmonie toute entière transformée en une wunderkammer.

Pour la première fois, rainy days accueille une journée d’étude consacrée au thème du festival, ainsi que le concert final de la Luxembourg Composition Academy, organisée en coopération avec neimënster et United Instruments of Lucilin.

rainy days 2017«how does it feel?» présente Adapter, EXAUDI, JACK Quartet, Klangforum Wien, Noise Watchers, Orchestre Philharmonique du Luxembourg, Remix Ensemble Casa da Musica, United Instruments of Lucilin, Yarn/Wire, Tomomi Adachi, Katrien Baerts, Severine Ballon, Andreas Borregaard, Peter Brotzmann, Susanne Elmark, Hany Heshmat, Florian Hoelscher, Roland Kluttig, Heather Leigh, Marc Meyers, Emilio Pomarico, Peter Rundel, Aniela Stoffels, Jennifer Walshe, James Weeks.

Avec notamment des créations et de nouvelles œuvres de Wojtek Blecharz, Iván Boumans, Rick Burkhardt, Chaya Czernowin, Catherine Kontz, Catherine Lamb, Claude Lenners, Genoël von Lilienstern, Enno Poppe, Philippe Manoury, Robin Minard, Wolfgang Mitterer, Yoshiaki Onishi, Hannes Seidl, S.L.A.T.U.R., Simon Steen-Andersen.

On and Between

On and Between
06.11.–04.12.2017 Philharmonie, Foyer
sound installation
Geöffnet eine Stunde vor Beginn aller Konzerte bis zum Veranstaltungsende

Robin Minard
On and Between
(création, commande Philharmonie)

L’artiste sonore canadien Robin Minard transforme le vide entre les colonnes caractéristiques de la Philharmonie Luxembourg en une installation sonore. À l’aide de cent petits haut-parleurs, il crée au milieu du vaste foyer un espace intimiste empli de sons délicats, ce qui rend l’architecture de la Philharmonie audible et permet en même temps de l’expérimenter d’une manière inédite.

Entrée libre

JACK plays­Xenakis

Jack playsxenakis
Lundi 06.11.2017 20:00 Salle de Musique de Chambre
rainy days prelude

JACK Quartet
Christopher Otto violon
Austin Wulliman violon
John Pickford Richards alto
Jay Campbell violoncelle

Iannis Xenakis
Tetora
ST/4,1-080262
Ikhoor
Tetras

Résonances résonances 19:45 Salle de Musique de Chambre
Christopher Otto and John Pickford Richards
in conversation with Lydia Rilling (E)

Des lignes à haute tension musicales – les quatuors à cordes de Iannis Xenakis sont un concentré de force au carré. Reposant souvent sur des formules scientifiques, Tetras, Tetora, ST/4,1-080262 et le rare trio à cordes Ikhoor déploient une expressivité intense, particulièrement saisissante pour l’auditeur. Par leur force et leur virtuosité, ils semblent avoir été composés pour les jeunes New-Yorkais du JACK Quartet, qui ont fait fureur avec leur enregistrement de Xenakis.

Tickets (en vente): 15 € (<27 ans 9 €)

Tickets

Body-Opera

Body-Opera
Dimanche 12.11.2017 17:00 & 20:00 Grand Théâtre
Opera installation

Wojtek Blecharz direction musicale
Karol Tymiński chorégraphie, danse
Beltane Ruiz Molina contrebasse
Alexandre Babel percussion
Barbara Kinga Majewska, Bonnie Lander, Jennifer ­Torrence, Wojtek Blecharz voix enregistrée
Wiebke Renner technique Resonance
Ewa-Maria Śmigielska décors, costumes, VJ
Michał Głaszczka lumières
Mateusz Andracki accessoires
Łukasz Faliński vidéo
Antoni Mantorski son

Wojtek Blecharz
Body-Opera

Coopération Philharmonie Luxembourg et Théâtres de la Ville de Luxembourg
Production Nowy Teatr
Coproduction Adam Mickiewicz Institute et hcmf//
Partenaire Ciało/Umysł Foundation
The recording of Techno by Wojtek Blecharz is from the show Soundwork as courtesy of TR Warszawa
The scent for Candy Aria was composed and founded by Victor Kochetov form Mood Scent Bar

La configuration traditionnelle des performances à l’opéra et dans les salles de concerts limite notre perception en offrant un seul modèle d’expérience musicale: s’asseoir, écouter et regarder. Body-Opera de Wojtek Blecharz est au contraire destiné au public, afin qu’il puisse percevoir le son avec l’ensemble de son corps. La pièce de théâtre musical, qui mêle musique, installation, chorégraphie, sculpture et vidéo explore les rapports entre le corps humain et le son et place les visiteurs dans une situation nouvelle, lors de laquelle les participants explorent directement les propriétés physiques du son en s’allongeant, en se levant ou en bougeant.

Tickets (en vente): 20 € – Luxembourgticket.lu (+352) 47 08 95-1

Tickets
  • la ville de Luxembourg & Ville de Luxembourg

Das Cabinet des Dr. Caligari

Das Cabinet des Dr. Caligari
Mardi 14.11.2017 20:00 Grand Auditorium
ciné-concert

Remix Ensemble Casa da Música
Peter Rundel direction

Film: Das Cabinet des Dr. Caligari (1920)
Robert Wiene réalisation
Wolfgang Mitterer musique
(création, commande Philharmonie et Casa da Música Porto)

Résonances résonances après le concert Foyer
Wolfgang Mitterer im Gespräch mit Lydia Rilling (D)

Das Cabinet des Dr. Caligari constitue un jalon ­important de l’histoire du cinéma. Plusieurs mauvais garçons célèbres venus après s’inspirent de ce personnage de psychiatre psychotique imaginé par Robert Wiene pour son film expressionniste de 1920. Le compositeur autrichien Wolfgang Mitterer a écrit une nouvelle musique spécialement pour l’occasion, dans laquelle il bâtit ses modes d’expression musicaux dont les sonorités inhabituelles donneront un autre regard sur ce grand classique.

Tickets (en vente): 10 / 15 / 25 € (<27 ans 6 / 9 / 15 €)

Tickets
  • Cinemathique
  • RTL

Italian Madrigal Book

Italian Madrigal Book
Jeudi 16.11.2017 20:00 Salle de Musique de Chambre
récital de madrigaux

EXAUDI
James Weeks direction
Juliet Fraser soprano
Rebecca Lea soprano
Lucy Goddard mezzo-soprano
Tom Williams contreténor
Stephen Jeffes ténor
David de Winter ténor
Simon Whiteley basse
Jimmy Holliday basse

Luca Marenzio
«Spuntavan gia»
«Scendi dal Paradiso»
Stefano Gervasoni
Di dolci aspre catene
Giaches de Wert: «Vezzosi augelli»
Claudio Monteverdi
«Ecco mormorar l'onde»
Luca Marenzio
«Quel augellin che canta»
Claudio Monteverdi
«Quel augellin che canta»
Salvatore Sciarrino
12 Madrigali per 8 (o 7) cantanti (extraits):
«Ecco mormorar l’onde»
«La cicala»
«O lodola»
«Rosso, così rosso»
Catherine Kontz
Il Floridoro – Canto 4 (création, commande Philharmonie)
Carlo Gesualdo
«Se la mia morte brami»
«O dolorosa gioa»
«Ardita zanzaretta»
Michael Finnissy
Gesualdo: Libro Sesto (extaits):
I (Se la mia morte brami)
III (Beltà, poi che t’assenti)
VI (Resta di darmi noia)
VII (Al mio gioir)
Claudio Monteverdi
«Rimanti in pace»

Résonances résonances 19:45 Salle de Musique de Chambre
Catherine Kontz and James Weeks in conversation with Lydia Rilling (E)

L’«Italian Madrigal Book» de l’ensemble vocal britannique EXAUDI va de la Renaissance à aujourd’hui, et mêle des madrigaux italiens et franco-flamands, tout entier dédiés à l’expression de passions violentes et de profonds désespoirs, à de nouveaux madrigaux de compositeurs contemporains comme Finnissy, Gervasoni et Sciarrino. Catherine Kontz enrichit cette compilation de sa nouvelle œuvre, Il Floridoro – Canto 4, pour laquelle elle a sélectionné un texte d’une grande modernité datant de 1581, de la poétesse Moderata Fonte.

Tickets (en vente): 15 / 25 € (<27 ans 9 / 15 €)

Tickets

Concepts of emotion in contemporary music

Concepts of emotion in contemporary music
Vendredi 17.11.2017 10:00−18:00 Salon PhilaPhil
rainy days conference

Conférences de Zeynep Bulut, Regine Elzenheimer, Helga de la Motte-Haber, Lydia Rilling, Friederike Wißmann (D / E)


10:00–10:10
Begrüßung / Welcome
10:10–11:10
Helga de la Motte-Haber: Immersion und Distanz. Unterschiedliche kompositorische Strategien musikalischer Expressivität (D)
11.10–11.30
Kaffeepause / Coffee break
11:30–12:30
Friederike Wißmann: Angst. Männlich. Weiblich. Musikalische Konnotationen eines starken Gefühls (D)
12:30–14:00
Mittagspause / Lunch break
14:00–15:00
Zeynep Bulut: A thread from passion to indifference (E)
15:00–16:00
Regine Elzenheimer: ...zwei Gefühle... – Zu Helmut Lachenmanns Musiktheater Das Mädchen mit den Schwefelhölzern (D)
16:00–16:20
Kaffeepause / Coffee break
16:20–17:20
Lydia Rilling: «Oh long-lost paradise, where are you now?» Love in contemporary opera (E)

Konzeption / Concept:
Lydia Rilling (Philharmonie Luxembourg) & Friederike Wißmann (Technische Universität Dresden)

Lors de conférences et de tables rondes, des musicologues explorent le thème du festival et éclairent la relation entre musique contemporaine, théâtre musical et émotions sous différentes perspectives. La première conférence s’intéresse aux différentes conceptions de l’expressivité musicale (Helga de la Motte-Haber) et la seconde à̀ l’attribution d’un genre aux émotions à̀ travers le prisme d’un affect en particulier (Friederike Wißmann). C’est ensuite la relation entre la musique électronique et l’émotivité qui sera au centre des discussions (Tatjana Mehner), puis le détachement en tant qu’état affectif dans plusieurs compositions sera analysé (Zeynep Bulut). Les conférences finales seront elles consacrées aux émotions dans le théâtre musical avec des réflexions sur l’opéra d’Helmut Lachenmann Das Mädchen mit den Schwefelhölzern (Regine Elzenheimer) ainsi qu’aux représentations de l’amour dans l’opéra contemporain (Lydia Rilling).

Entrée libre

Czernowin & Feldman

Czernowin & Feldman
Vendredi 17.11.2017 19:00 Grand Auditorium
deux grandes premières

Orchestre Philharmonique du Luxembourg
Roland Kluttig direction
Susanne Elmark soprano
Séverine Ballon violoncelle

Chaya Czernowin
Guardian pour violoncelle et orchestre
(commande Philharmonie et Südwestrundfunk)
Morton Feldman
Neither. Opera in one act (version concert)

Résonances résonances 18:30 Grand Auditorium
Chaya Czernowin in conversation
with Lydia Rilling (E)

Deux grandes premières: l’unique opéra de Morton Feldman, Neither, composé d’après 87 mots de Samuel Beckett, connaît sa première luxembourgeoise. La musique de ce théâtre musical renouvelé, comme en suspens, est parcourue des plus tendres nuances, hésitant entre sonorité et silence. À l’image de l’œuvre de Feldman, le nouveau concerto pour violoncelle de Chaya Czernowin, Guardian, révèle, à travers des textures sonores sensuelles et sculpturales, le pouvoir expressif de la musique d’aujourd’hui.

Tickets (en vente): 20 € (<27 ans 12 €)
Le ticket du concert donne accès gratuitement
au concert de 22:00 «Yarn/Wire I»

Tickets

Yarn/Wire I

Yarn/Wire I
Vendredi 17.11.2017 22:00 Espace Découverte
concert installation

Yarn/Wire
Ian Antonio percussion
Russell Greenberg percussion
Laura Barger piano
Ning Yu piano

Catherine Lamb curvo totalitas (création de la version augmentée, commande Philharmonie)

Dans curvo totalitas, sa nouvelle installation de concert, Catherine Lamb enveloppe le public dans des sons provenant des quatre points cardinaux et produits par les deux percussionnistes et les deux pianistes. Grâce à des sonorités feutrées et de lents développements se déploie une situation d’écoute dans laquelle la perception change petit à petit. Une heure d’intensité mise en musique.

Tickets (en vente): 10 € (<27 ans 6 €)

Tickets

Luxembourg Composition Academy

Luxembourg Composition Academy
Samedi 18.11.2017 11:00 neimënster, salle Robert Krieps
concert de clôture de l’académie

United Instruments of Lucilin
Garrett Keast direction musicale

Sophie Deshayes flûte
Marcel Lallemang clarinette
Olivier Sliepen saxophone
Fabian Perdichizzi violon
Danielle Hennicot alto
Ingrid Schoenlaub violoncelle
Pascal Meyer piano
Guy Frisch percussion

Léo Collin Seismographer (création)
Simone Corti Relation in time (création)
Jonah Haven You feel for me almost a loneliness — you wear me too (création)
Sylvain Marty Wandering Monades (création)
Nick Morrish Rarity Life of Lines II (création)
Maria Teresa Treccozzi On lightness (création)
Claudio Panariello Piccolo inventario degli insetti
Adam Maor Bayati
Œuvres des compositeurs et compositrices de la Luxembourg Composition Academy

Production neimënster et United Instruments of Lucilin

Pour la première fois, rainy days co-organise la Luxembourg Composition Academy, en collaboration avec United Instruments of Lucilin et l’Abbaye de Neumünster qui fonda l’académie avec le compositeur Marcel Reuter en 2015. Huit compositrices et compositeurs venus de sept pays travaillent à l’Abbaye de Neumünster pendant une semaine avec les deux professeurs de composition Chaya Czernowin (Harvard University) et Mauro Lanza (Universität der Künste Berlin), ainsi qu’avec les musiciens de Lucilin, dans le cadre de master classes et de workshops. Lors du concert de clôture, Lucilin présente les nouvelles œuvres composées par les participant(e)s à son intention. Découvertes garanties.

Entrée libre

  • Neimester

Musical Playground

Musical Playground
Samedi 18.11.2017 11:00 (F) & 15:00 (L)
Dimanche 19.11.2017 11:00 (L) & 15:00 (F)
Foyer
voyage sonore pour les enfants / kannerklangrees

S.L.Á.T.U.R.
Áki Ásgeirsson, Páll Ivan frá Eiðum, Jesper Pedersen performance, conception, composition
Ensemble Adapter
Kristjana Helgadóttir flûte
Ingólfur Vilhjálmsson clarinette
Matthias Engler percussion
Elsa Rauchs comédie

S.L.Á.T.U.R.
Musical Playground
(création, commande Philharmonie)

Lors de la performance interactive Musical Playground, le Foyer de la Philharmonie se transforme en une aire de jeu musicale pour les enfants entre six et douze ans. Aux côtés de l’Ensemble Adapter, les trois compositeurs islandais de S.L.Á.T.U.R. invitent à un fantastique voyage sonore dans lequel les enfants eux-­mêmes deviennent les interprètes et participent à la transformation du Foyer en théâtre de Guignol et en scène pour des robots musicaux. Pour tous les enfants aux oreilles grandes ouvertes avides de découvertes, Musical Playground est l’occasion d’explorer de manière créative et ludique des sonorités ­inhabituelles et de vivre pour une fois l’architecture de la Philharmonie complètement différemment.

Tickets (en vente): 1 Workshop 10 € (enfant / Kand)
Pour enfants sans accompagnement des parents / Fir Kanner ouni Begleedung vun den Elteren

Tickets

Yarn/Wire II

Yarn/Wire II
Samedi 18.11.2017 15:00 Salle de Musique de Chambre
Concert

Yarn/Wire
Ian Antonio percussion
Russell Greenberg percussion
Laura Barger piano
Ning Yu piano

Rick Burkhardt
Earth Opens
(création, commande Philharmonie)
Ann Cleare
I should live in wires for leaving you behind
Enno Poppe
Feld
(création européenne)

L’ensemble new-yorkais Yarn/Wire se présente dans toute sa diversité esthétique avec trois œuvres récemment composées à son intention. Earth Opens, nouvelle composition de Rick Burkardt, comporte aussi des éléments théâtraux; la pièce Feld d’Enno Poppe, créée dernièrement aux États-Unis, requiert un extraordinaire degré de maîtrise technique et musicale et dans I should live in wires for leaving you behind d’Ann Cleare, les quatre musiciens extirpent des sons poétiques de pots de fleurs, de verres en cristal, d’essoreuses à salade, de murmures et de mélodicas.

Tickets (en vente): 15 € (<27 ans 9 €)

Tickets

Salims Salon

Salims Salon
Samedi 18.11.2017 17:30 Espace Découverte
salon musical autour de l’altérité

Amet, Seth Ayyaz, Cedrik Fermont,
Jacqueline George musiciens
Hannes Seidl direction artistique
Tamara Antonijevic assistante

Hannes Seidl
Salims Salon. Szenisches Konzert
(commande Philharmonie, Alte Oper Frankfurt et Konzerthaus Berlin)

Une production de Hannes Seidl en coproduction avec Philharmonie Luxembourg, Alte Oper Frankfurt am Main et Konzerthaus Berlin. Avec le soutien de Musikfonds e.V. En collaboration avec Künstlerhaus Mousonturm Frankfurt am Main

Résonances résonances après le concert Espace Découverte
Amet, Seth Ayyaz, and Hannes Seidl in conversation with Lydia Rilling (E)

Salims Salon est un espace dédié aux musicien(ne)s expérimentaux/ales de différentes cultures, qui échappent à toute catégorie et se penchent sur la notion d’étranger, d’altérité. Un concert scénique au cours duquel cinq musicien(ne)s s’attèlent à déconstruire la vision occidentale de l’altérité, parlent de leurs expériences et de leurs idées artistiques, évoquent leur identité et les clichés, se présentent réciproquement leur musique et jouent ensemble.

Tickets (en vente): 10 € (<27 ans 6 €)

Tickets

Convivialité musicale

Convivialité musicale
Samedi 18.11.2017 20:00 Grand Auditorium
une déclaration d’amour

Klangforum Wien
Emilio Pomàrico direction
Annette Bik violon
Gunde Jäch-Micko violon
Sophie Schafleitner violon
Dimitrios Polisoidis alto
Benedikt Leitner violoncelle
Andreas Lindenbaum violoncelle
Uli Fussenegger contrebasse
Vera Fischer flûte
Eva Furrer flûte
Markus Deuter heckelphone
Olivier Vivarès clarinette
Bernhard Zachhuber clarinette
Lorelei Dowling basson
Gerald Preinfalk saxophone
Christoph Walder cor
Anders Nyqvist trompette
Davur Juul Magnussen trombone
Lukas Schiske percussion
Alex Lipowski percussion
Aurélie Saraf harpe
Florian Müller piano
Joonas Ahonen piano
Krassimir Sterev accordéon

Georges Aperghis
Situations pour 23 solistes

Résonances résonances 19:30 Grand Auditorium
Benedikt Leitner du Klangforum Wien en conversation avec Lydia Rilling (D)

Avec Situations. Une convivialité musicale, le compositeur Georges Aperghis écrit en 2013 une véritable déclaration d’amour aux musiciens du Klang­forum Wien et au chef Emilio Pomàrico. Dans cette ­composition de 70 minutes environ, il dresse 23 portraits individuels d’après chaque personnalité, souvent éclairés par des années d’intense collaboration et spécialement destinés aux doigts et aux voix des musiciens. Une grande partition, dans laquelle l’affection d’un compositeur pour les musiciens est toujours audible et palpable.

Tickets (en vente): 15 € (<27 ans 9 €)

Tickets

Brötzmann & Leigh

Brötzmann & Leigh
Samedi 18.11.2017 22:00 Espace Découverte
late night improvisation session

Peter Brötzmann saxophone
Heather Leigh pedal steel guitar

Résonances résonances après le concert Espace Découverte
Peter Brötzmann and Heather Leigh in conversation with Lydia Rilling (E)

Peter Brötzmann a marqué le free jazz en Europe de façon unique. Sa joie à expérimenter, ses impressionnantes capacités et sa radicalité musicale font de ses concerts une véritable expérience: il se tient immobile tandis que des sons brutaux explosent de son saxophone, qui fait alors partie intégrante de son corps. Aux côtés de la guitariste Heather Leigh, il agitera aussi Luxembourg.

Tickets (en vente): 15 € (<27 ans 9 €)

Tickets

Wunderkammer

Wunderkammer
Dimanche 19.11.2017 11:00–16:00 Philharmonie & Mudam
concerts et performances dans toute la philharmonie & au mudam

Tomomi Adachi, Jennifer Walshe voix
Aniela Stoffels flûte
Marc Meyers trombone
Danielle Hennicot alto
Florian Hoelscher piano
Andreas Borregaard accordéon
Hany Heshmat guitare

Ensemble Adapter
Kristjana Helgadóttir flûte
Ingólfur Vilhjálmsson clarinette
Matthias Engler percussion

Noise Watchers

S.L.Á.T.U.R.
Áki Ásgeirsson, Ingi Garðar Erlendsson, Jesper ­Pedersen performance, conception, composition

Yarn/Wire
Ian Antonio, Russell Greenberg percussion
Laura Barger, Ning Yu piano

Production Philharmonie Luxembourg, Noise Watchers et Mudam

Avec une mosaïque de concerts d’une durée de 30 minutes proposés dans différent lieux, la Philharmonie et le Mudam se transforment en cabinet de curiosités permettant de vivre les émotions musicales les plus diverses. Le spectre des concerts s’étend des classiques de la musique électronique au répertoire intime pour piano, de pièces méditatives pour percussions à des performances pour vidéo et accordéon, de créations, d’une installation sonore à des workshops pour enfants, afin qu’il y en ait pour tous les goûts.

Enrée libre

Programm
  • Mudam

Je regardai l’horizon de la mer, le monde...

Klangforum-Wien
Dimanche 19.11.2017 17:00 Salle de Musique de Chambre
concert final

Klangforum Wien
Emilio Pomàrico direction
Katrien Baerts soprano
Annette Bik violon
Sophie Schafleitner violon
Dimitrios Polisoidis alto
Andreas Lindenbaum violoncelle
Uli Fussenegger contrebasse
Vera Fischer flûte
Bernhard Zachhuber clarinettes
Olivier Vivarès clarinettes
Gerald Preinfalk saxophone
Stephanie Schoiswohl saxophone
Anders Nyqvist trompette
Davur Juul Magnussen trombone
József Bazsinka sen. tuba
József Bazsinka jr. tuba
Lukas Schiske percussion
Björn Wilker percussion
Alex Lipowski percussion
Christophe Saunière harpe
Peter Böhm son

Eva Reiter
In groben Zügen für Streichquartett
Yoshiaki Onishi
Vgf II for 15 musicians
(création, commande Philharmonie)
Gérard Grisey
Quatre Chants pour franchir le seuil
pour soprano et 15 musiciens

Lors du concert final, le public pourra entendre trois compositions radicalement différentes et pourtant étroitement liées. Le quatuor à cordes plein d’énergie d’Eva Reiter, In groben Zügen, exploite la richesse des bruits instrumentaux, de la même manière que la nouvelle composition Vgf II de Yoshiaki Onishi. Dans Quatre Chants pour franchir le seuil, sur quatre textes d’époques et de cultures diverses, les différences s’estompent face à la mort – la condition humaine demeure toujours identique. Pour autant, chez Gérard Grisey, la mort ne signifie pas la fin mais un nouveau départ. À ce voyage en quatre étapes à travers le monde des morts succède une Berceuse, musique de l’aurore.

Tickets (en vente): 15 € (<27 ans 9 €)

Tickets

Le bal contemporain

Le bal contemporain
Dimanche 19.11.2017 20:30 Carré
une soirée électro, rock, musette et musique contemporaine

United Instruments of Lucilin
Stéphany Ortega voix
Jean-Marc Foltz clarinettes
Olivier Sliepen saxophone
André Pons-Valdès
violon
Danielle Hennicot alto
Jean-Philippe Martignoni violoncelle
Henning Sieverts contrebasse
Pascal Meyer piano
Guy Frisch percussion

&

Project 128 – live techno
Anna voor de Wind clarinette
Jellantsje de Vries violon électrique
Bence Huszar violoncelle électrique
Pascal Meyer synthesizer
Yu Oda live electronics

Un concert décalé avec soupe à l’oignon et danse en option

Petite restauration sur place

Production Philharmonie Luxembourg et United Instruments of Lucilin

À l’occasion du Bal contemporain, la grande fête de clôture de rainy days, l’ensemble United Instruments of Lucilin et Project 128 vous invitent pour un programme original allant d’une création de Genoël von Lilienstern et d’œuvres de François Sarhan, Alexander Schubert et Frank Zappa, à de la live techno en passant par la musette et des chansons luxembourgeoises. Qui dit bal dit aussi soupe à l’oignon et il sera également possible de danser.

Tickets (en vente): 15 € – Prix incluant la soupe à l’oignon

Tickets